L’isolation phonique : les solutions pratiques

Votre habitat donne sur une route bruyante, vos voisins de palier ont des enfants qui crient tout le temps, le couple de retraité d’à côté regarde la télé le son à fond toute la journée ? J’ai connu cela aussi et ma vie était un enfer. Heureusement que des solutions d’isolation phonique existent pour nous protéger de la pollution sonore. Voici quelques astuces que je tiens à partagera avec vous.

Des murs végétaux

J’adore cette solution à laquelle je n’avais pas pensé au départ. Sur votre balcon ou dans votre jardin, devant vos fenêtres, vous pouvez opter pour une haie végétalisée qui peut servir de mur anti-bruit, un peu comme celles que nous pouvons voir sur les voies rapides de certaines villes.

Cette solution est vraiment ma préférée quand on a la possibilité de le faire. Sur le même principe, on peut également installer des claustras dans le jardin pour isoler la maison de son environnement sonore.

L’isolation des murs, des plafonds et du sol

Quand un mur végétal ne suffit pas, il faut penser à l’isolation phonique des murs d’un appartement ou d’une maison. En effet, les cloisons existantes n’arrêtent pas forcément les nuisances sonores du voisinage : la télévision à pas d’heure, des pleurs du bébé des voisins, des diners entre amis le week end… peuvent devenir vos pires cauchemars.

Pour atténuer ces bruits, vous pouvez ajouter une autre couche de cloison si cela ne vous dérange pas de perdre quelques centimètres vos pièces.

Un isolant minéral peut également être envisagé. Il permettra aussi une isolation thermique de votre habitation, donc une opération pour 2 résultats qui ajoutera du confort à toute la famille.

Vous pouvez aussi utiliser des plaques de laine de verre ou de matériau composite. Il existe également des plaques à base de bitumes très efficaces. Vous pouvez demander conseils aux professionnels pour ce type de travaux ou en allant sur le site lamaisonsaintgobain.fr

Les plafonds et les sols peuvent également être isolés de la même manière.

S’occuper des fenêtres

Si vous avez des vieilles fenêtres, certes jolies, en bois, vous pouvez être sûr qu’elles n’isolent pas efficacement votre habitation des nuisances extérieures. Optez plutôt pour les fenêtres en PVC à double ou même triple vitrage. Les volets peuvent aussi être un bon complément pour la nuit. Choisissez les épais.

Pour les fenêtres et les volets, il existe des labels garantissant leur qualité d’isolation. Je vous conseille d’en parler à un installateur qui pourra vous donner les meilleurs conseils.

Et les portes…

On n’y pense pas assez mais les portes peuvent laisser passer facilement les bruits. Comme pour les fenêtres, optez pour des portes qui isolent bien. Différents niveaux d’isolation acoustique existent sur le marché. Il y a les portes blindées et les portes en aluminium avec un isolant dans l’âme de la menuiserie. Ce sont les plus performantes pour lutter contre la nuisance sonore.


L’isolation des toits

Si vous habitez dans une maison, vous pouvez parfois être dérangé par l’impact de la pluie sur votre toit ou le bruit des pas des rampants ou des oiseaux. Pour atténuer ces bruits, vous pouvez renforcer l’isolation par des plaques de plâtre acoustique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *